Recherche

Craie @ TICE

De la craie au numérique

Catégorie

Classe 3

Okay pour le hockey !

Durant toute cette période, les élèves vont être initiés à un sport collectif peu pratiqué à la maternelle mais riche d’enseignement du point de vue de la motricité fine : le hockey. Prise de la crosse, positionnement des mains et des pouces, maniement de la balle ou du palais, précision du geste et de la trajectoire…autant de compétences à acquérir qui réclament adresse et concentration. Tous les vendredis, Patrick encadre les enfants dans cette activité pour leur plus grand plaisir. Voici les premières images de cette activité physique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Leçon de potions magiques 🧙‍♀️

Aujourd’hui, ce fut l’effervescence. Après la soupe de la sorcière, les enfants ont eu droit à un spectacle de magie par notre professeur stagiaire David, très habile en chimie…de quoi époustoufler petits et grands tout en acquérant des notions scientifiques sur les mélanges et leurs propriétés. Les enfants ont ainsi pu, tour à tour, observer le « mélange » eau et huile en s’apercevant que l’huile restait en surface…que l’ajout de colorant alimentaire provoquait la formation de bulles qui se positionnaient entre l’eau et l’huile…enfin, qu’un comprimé effervescent amenait les bulles colorées à remonter à la surface comme un volcan, nous a suggéré Noham. Puis, ils ont découvert la neige carbonique qui, plongée dans l’eau, se transforme en vapeur…son état gazeux, dns la mesure où l’eau est plus chaude que ce constituant. Enfin, en ajoutant du liquide vaisselle, la mousse formée que l’on met dans ses mains se change en vapeur et parfumé les mains !

Voici quelques photos de cette découverte scientifique ludique et interactive.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Abracadabra !!!

Pour continuer sur la thématique des sorcières, les enfants ont appris à créer des formules magiques en s’inspirant de l’album phonologique « Chabadababa, mon chat, transforme-toi ! ». Le principe, associer un animal à sa transformation en les faisant rimer et en suivant la structure de la formule initiale.

F29F8955-25E2-48BA-858C-70E32C8CD690

Voici quelques exemples, basés sur les prénoms de la classe, et qui ont fortement inspiré les enfants …

– Chabadababa, Léo, transforme-toi en chameau !

Chabadababa, Louna, transformé-toi en chat !

Chabadababa, Lily-Rose, transformé-toi en bouquet de roses !

Chabadababa, Kélia, transformé-toi en koala !

Mais Marjorie et la maîtresse n’ont pas été épargnées non plus…

Marjorie, transforme- toi en toupie !

Véronique, transforme-toi en moustique !

La soupe de la sorcière

Aujourd’hui était un grand jour pour les enfants : le jour de la préparation de la soupe de la sorcière Kroquela, l’héroÏne de l’album Une soupe 100% sorcière de Quitterie Simon. Plusieurs activités ont permis aux enfants de s’approprier le lexique des ingrédients et des ustensiles mais aussi des quantités indispensables à la réalisation de la recette. Tout d’abord, la boîte mystère dans laquelle un ingrédient ou un ustensile était placé chaque jour : un couteau, un économe, une louche, une marmite, du fenouil, un radis noir à l’intérieur blanc, une patate douce à l’intérieur orange…autant de découvertes lexicales et gustatives. Puis, une activité de numération pour acheter les ingrédients en quantité suffisante pour une recette de son choix ou encore, un atelier de langage pour passer en revue les étapes indispensables d’une recette de soupe : se laver les mains, laver les légumes, les éplucher, les couper en morceaux, les faire cuire, mixer et déguster !

Voici un diaporama qui retrace cette aventure culinaire d’un jour !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Boomwhakers : vous connaissez ?

Au cours du décloisonnement, les enfants ont découvert un grand nombre d’instruments de musique qu’ils ont appris à classer selon les différentes familles : percussions, vents et cordes. S’il en est un qu’ils ont réellement découvert, ce sont ces tuyaux colorés que l’on appelle Boomwhackers. Frappés contre une surface, ils résonnent en produisant une note de musique. En suivant une partition colorée à l’image de chaque Boomwhacker, les enfants ont même pu jouer ensemble Frère Jacques.

 

L’abécédaire de la sorcière

Avant les vacances, les enfants ont mené un travail de titan pour réaliser un abécédaire des mots de la sorcière. Inspirés par des lectures sur cette thématique, les enfants ont d’abord relevé les mots liés au monde des sorcières en fonction de catégories : vêtements, objets fétiches, habitat, animaux de compagnie…la réalisation qui a suivi a consisté à choisir un mot pour chaque lettre de l’alphabet et à lui attribuer un visuel sous forme plastique. Enfin, ils ont écrit les mots référents en capitale. Je vous laisse découvrir le résultat final.

 

Jouer à prêter sa voix…

Au cours de cette période, les sorcières et leur monde étrange ont fait leur apparition. Aujourd’hui, cétait l’album « Toc Toc Toc » qui était à l’honneur.

Imaginez qu’un « ami », certes étrange, vous invite à découvrir son « chez lui ». Lors de la visite, vous vous apercevez qu’il ne vit pas seul et que les hôtes de cette demeure cachent de vilaines intentions sous leurs airs affables.

Après la lecture du texte et des détails cachés dans les illustrations, les enfants se sont amusés à prêter leur voix aux différents personnages. Entre formulation et intonation, un vrai moment de partage et d’amusement sous la forme d’un livre numérique sonorisé.

Du portrait au corps en mouvement

 

 

Depuis le début de l’année, nous travaillons en sciences sur notre corps. Nous avons débuté par l’art du portrait dans les œuvres classiques avec celui de la Mona Lisa. Nous nous sommes amusés à réaliser le portrait de nos copains mais aussi d’en imaginer à partir de l’œuvre de Christian Voltz.

Ensuite, nous nous sommes interrogés sur la façon dont notre corps pouvait bouger. Après un jeu de « Jacques a dit » très actif, un mannequin nous a aidés à y voir plus clair. Un enfant donnait une position au mannequin qu’un autre élève devait reproduire. S’en suivait un questionnement sur la faisabilité des mouvements et l’importance des articulations. Celles-ci ont été nommées.

Pour clore la séquence, les enfants ont dû reconstituer le pantin d’une sorcière en accrochant les morceaux par les articulations à l’aide d’attaches parisiennes.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑