Recherche

Craie @ TICE

De la craie au numérique

Mois

octobre 2016

Loup fête Halloween

Mardi 11 octobre, nous avons trouvé une lettre de Loup. Il a deux nouveaux amis : Jack et Sally. Pour nous présenter Halloween, ils nous ont préparé une superbe vidéo.

Capture d’écran 2016-10-16 à 15.24.59.png

 

Publicités

L’art pariétal par Marine Landry

Durant cette période, nous avons découvert un art où l’on ne peint pas avec un pinceau mais avec notre corps…l’art pariétal. À travers des livres et des photos, nous avons observé des empreintes de mains, de doigts mais aussi des peintures représentant des animaux et des hommes, laissées par les hommes des cavernes, dans des grottes.

A notre tour de faire de l’art pariétal !

img_2785

Les élèves ont laissé des empreintes sur une frise avec une partie de leur corps.

Saurez-vous retrouver à quelle partie du corps appartient chaque empreinte ?

img_2784

Des Amérindiens au recyclage des déchets…

 

Quels points communs entre les Amérindiens et le recyclage des déchets ?

A priori, très peu…et pourtant…ce fut l’occasion d’aborder la protection de la nature, d’élaborer des activités autour et avec des déchets recyclables mais aussi de concevoir un totem de classe, suite au second envoi de Paddington nous présentant la réserve indienne où il séjourne.

Voici en images l’ensemble des ateliers auxquels vos enfants ont participé :

– découverte de documentaires sur les indiens d’Amérique

– portraits d’indiens revisités

– dessins de tepees sur le temps d’accueil du matin

– conception d’algorithmes à partir de signes graphiques indiens

Mais il y a eu aussi du repérage sur quadrillage pour aider les éboueurs à collecter les déchets, du dénombrement pour savoir s’il y avait assez de bouchons pour fermer les bouteilles en plastique, de l’écrit avec des mots à reconstituer en script d’après un modèle en lettres capitales, un jeu géant pour s’entraîner à trier les déchets, des algorithmes de déchets à prolonger et enfin, un travail de langage oral pour s’exprimer sur des photos de paysages pollués.

Où vont les déchets de la poubelle ?

Pendant quinze jours, nous avons exploré le monde des déchets. Si le sujet paraît peu engageant de prime abord, nous avons découvert qu’ils avaient une « vie » après la poubelle !

Nous nous en étions déjà aperçus lors de nos créations de portraits à partir des œuvres de Christian Voltz et encore cette semaine avec la réalisation de notre totem de classe mais grâce au travail engagé avec nos deux nouvelles maîtresses, nous avons appris où ils vont une fois jetés à la poubelle. D’abord, grâce à l’album Chafi de Ludovic Flamant ou l’histoire d’un petit garçon qui découvre le métier de son père (éboueur) à la suite d’un accident de travail.

img_2712

Mais aussi grâce à un docu-fiction intitulé Voyage au pays du recyclage d’Elisabeth de Lambilly.

img_2713

Après avoir acquis de nouveaux mots de vocabulaire et compris le chemin des déchets de la poubelle à leur transformation, nous avons élaboré une trace-mémoire qui figurera dans nos cahiers et que nous pourrons vous expliquer.

La deuxième lettre de Loup

Mardi 4 octobre, nous avons reçu notre deuxième lettre de loup.

fullsizerender-3

Le Qr-code renvoie à une chanson que nous avons apprise :

Nous avons ensuite visité Londres grâce aux photos de Loup mais aussi celles de Chloé qui a déjà eu la chance de se rendre là-bas.

fullsizerender-1

Bye bye.

Paris, Paris…

Depuis, la première lettre de Loup, nous avons beaucoup travaillé sur les monuments de Paris. Ainsi, les enfants ont du découper soigneusement deux paysages de Paris, pour ensuite coller proprement alternativement une bande de chaque paysage. Si le travail était bien réalisé, à la fin, il y avait un effet magique.

 

Nous avons aussi appris un joli petit refrain d’une célèbre chanson.

« Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées
Au soleil, sous la pluie, à  midi ou à  minuit
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées  »

Enfin, nous avons réalisé des poèmes à la manière de Paul Eluard :

Dans Paris il y a une rue;
Dans cette rue il y a une maison;
Dans cette maison il y a un escalier;
Dans cet escalier il y a une chambre;
Dans cette chambre il y a une table;
Sur cette table il y a un tapis;
Sur ce tapis il y a une cage;

Dans cette cage il y a un nid;
Dans ce nid il y a un œuf,
Dans cet œuf il y a un oiseau.

L’oiseau renversa l’œuf;
L’œuf renversa le nid;
Le nid renversa la cage;
La cage renversa le tapis;
Le tapis renversa la table;
La table renversa la chambre;
La chambre renversa l’escalier;
L’escalier renversa la maison;
la maison renversa la rue;
la rue renversa la ville de Paris.

Paul Eluard.

 

Paddington aux Etats-Unis

Aujourd’hui, nous avons reçu des nouvelles de Paddington : il s’est envolé pour les Etats-Unis. Voici la vidéo qu’il nous a envoyée…

Son périple l’a mené de New York au Dakota du Sud chez les Sioux. En effet, trop intimidé par cette grande ville qu’est New York, il a préféré s’évader pour les grands espaces du Nord américain.

Afin d’imaginer les paysages qu’il a traversés, un colis accompagnait la vidéo ; à l’intérieur se trouvaient deux cartes postales de New York, une carte montrant Tintin en Amérique, deux photos de tepees, une autre du Mont Rushmore, un panneau en anglais indiquant la réserve indienne dans laquelle il séjourne ainsi que des amérindiens en costume traditionnel et des totems, de drôles de sculptures taillées dans le bois. Tout ceci nous a donné envie de nous intéresser de plus près à cette communauté… Heureusement, Paddington avait prévu cela et nous a fait parvenir des documentaires fort intéressants.

Après ce temps de découverte, nous nous sommes amusés à moderniser d’anciens portraits de chefs indiens…voici quelques créations en exclusivité…avant d’entamer la construction d’un totem de classe !

Des nouvelles de Loup

Mardi 27 septembre, nous avons eu l’heureuse surprise de recevoir une lettre de Loup.

img_0019

Louve est très contente d’avoir des nouvelles, et nous, nous en avons profité pour découvrir Paris.

Puis tout comme Robert Delaunay, nous avons travaillé à partir de la Tour Eiffel.

 

Nous avons aussi essayé de construire notre propre Tour Eiffel :

 

Un nouveau robot dans la classe

Mardi 20 septembre, nous avons découvert un nouveau robot. Une drôle de petite abeille qui a des boutons sur le corps. Après un temps d’observation, les enfants ont découvert les fonctions de chaque bouton. Nous nous sommes donc amusés à programmer notre petite abeille sur un grand tapis de jeu avec des formes géométriques et des images.

image2

Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑