Recherche

Craie @ TICE

De la craie au numérique

Mois

avril 2016

En voyage…

C’est parti pour une dernière période sous le signe du voyage!

Pour commencer, nous avons découvert une superbe histoire : Le voyage merveilleux d’Adèle

voyage_merveilleux_adele

Nous avons donc décidé nous aussi de créer un carnet de voyage à la manière d’Adèle.

Enfin pour conclure la semaine, nous avons réalisé notre première grande randonnée en préparation des p’tites randos. Nous sommes allés jusqu’au lac de la Pinçonnière. Ce sont donc pas moins de 8 kilomètres qui ont été avalés par les petites jambes de vos enfants.

FullSizeRender 33

Alors un grand bravo aux sportifs et place aux images.

IMG_7912.JPGCliquez sur la photo pour lancer la vidéo

Publicités

Comment fait-on le chocolat?

Dans le cadre du carnaval créole, et pour fêter les anniversaires du mois de mars, nous avons préparé un chocolat créole.

Pour commencer, nous avons appris la chanson de Magguy Faraux, Carnaval Chocolat.

 

Carnaval chocolat Refrain

Glo cho epi kako Comment fait-on le chocolat ? (bis)

Ou ka mété kanel adan
Ou ka mété miskad adan
Ou ka mété vanni adan

 

Gragez, gragez, gragez kanel la Rapez rapez rapez miskad la Gragez, gragez, gragez kako la Rapez rapez rapez po citron la

Comment fait-on le chocolat ? (bis)

Ou ka mété kanel adan
Ou ka mété miskad adan
Ou ka mété vanni adan

Gragez, gragez, gragez kanel la Rapez rapez rapez miskad la Gragez, gragez, gragez kako la Rapez rapez rapez po citron la

Comment fait-on le chocolat ?

Comment fait-on le chocolat ? Refrain
De l’eau chaude et du chocolat

Comment fait t-on le chocolat ?

Tu y mets de la cannelle Tu y mets de la muscade Tu y mets de la vanille

Râpez, râpez, râpez la cannelle Râpez, râpez, râpez la muscade Râpez, râpez, râpez le cacao Râpez, râpez, râpez le zeste de citron

Comment fait t-on le chocolat ?

Après une découverte des différents ingrédients avec l’ensemble des élèves de maternelle, nous avons dégusté ce bon chocolat chaud, accompagné d’une brioche.

Pour conclure, nous avons appris comment on fabrique le chocolat.

Nous avons observé des photos de cacaoyer sauvage d’Amazonie.

Le numérique et les apprentissages

La question, qui revient le plus souvent quand on parle de l’introduction du numérique dans les classes, est « Mais ça doit changer vos pratiques, non? »

Effectivement, je n’enseigne plus de la même manière. Même s’il n’existe pas une façon d’enseigner mais plusieurs, l’introduction du numérique dans la classe entraîne forcément des changements de pratiques. L’enseignant n’est plus le seul détenteur du savoir et doit apprendre à se décentrer. Désormais, le savoir est accessible à tous, reste à apprendre comment se l’approprier. L’enseignant est donc là pour accompagner ses élèves.

Le numérique n’est pas une baguette magique qui va régler tous les problèmes de votre classe. Il faut l’utiliser de manière appropriée, et la première question à se poser est : « Est ce que cela apporte une plus value à mon enseignement? »

Lors de l’intégration du numérique dans votre enseignement, il  faut garder en tête le modèle SAMR, Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition, de Ruben Puentedura. Ce modèle utilise la technologie pour centrer l’enseignement sur l’élève. L’objectif principal est d’engager l’élève dans son apprentissage afin qu’il soit signifiant.

samr-stasse

Mais pour mieux comprendre, je vous propose cette vidéo de la webtv de l’enseignement supérieur et de la recherche, réalisée à l’occasion des journées de l’innovation normandes le 29 et 30 mars 2016. Pour cette conférence,

« L’école » dans une société numérique ! Et si on parlait d’apprentissage ?

ils ont invité, Marcel Lebrun, Professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain, Belgique

http://www.canal-u.tv/video/centre_d_enseignement_multimedia_universitaire_c_e_m_u/embed.1/05_l_ecole_dans_une_societe_numerique_et_si_on_parlait_d_apprentissage_jipn_2016.21142?width=100%&height=100%

Carnaval à l’école

Pour cette saison 2016, nous avons été transportés sous les tropiques.

Les petits étaient déguisés en Jwé Farin. Personnage traditionnel du carnaval guyanais, il est habillé de blanc, d’une coiffe sous forme de long cornet multicolore et d’un tablier avec une grande poche ventrale contenant de la farine. Il rappelle à tous un métier traditionnel : le boulanger. La tradition veut que les enfants jouent avec lui, et en réponse le jwé farin les enfarine.

IMG_7539.JPG

Les moyens, grands et CP avaient choisi de revêtir le costume d’animaux tropicaux.

Les morphos, ces papillons, qui vivent dans les forêts tropicales d’Amérique centrale et du sud, étonnent par leur couleur d’un bleu metallique sur leurs ailes.

 Les aras, ces perroquets portent un plumage vivement coloré, généralement à dominante rouge ou verte, une longue queue et un bec puissant. Ils vivent en Amérique centrale.

IMG_7532.JPG

Enfin nous avions un dragon. En effet, dans le carnaval guyanais, la communauté asiatique participe également aux défilés en apportant sa touche caractéristique, avec des dragons.

IMG_7529.JPG

Les enfants ont défilé au rythme des percussions du groupe de musique de monsieur Fimiez. Un grand merci à eux, car leur groupe a donné une autre dimension à ce spectacle.

Enfin, vous aurez certainement remarqué deux personnages étranges au milieu du défilé. IMG_7543.JPG

Ce sont des touloulous. C’est une dame habillée de manière élégante de la tête aux pieds. Elle porte un jupon, une cagoule, un loup et des longs gants, afin que l’on ne voie pas un centimètre de peau. Le but est que la femme se déguisant en touloulou ne soit pas reconnue. Elle défile dans la rue mais elle participe aussi aux bals masqués. Elle représente les femmes bourgeoises des XVIIIe et XIXe siècles.

Retrouvez la vidéo :

http://www.magisto.com/embed/L1ASPgMTSz9hXh5iCzE?l=vem&o=w&c=b

le-bouton-de-lecture--ios-7-symbole-d&-39;interface_318-35110

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑