Recherche

Craie @ TICE

De la craie au numérique

Catégorie

Du côté de la maternelle

En attendant le Tour de France…

Tout au long de cette période, les enfants vont apprendre à rouler à vélo en toute sécurité. Au programme : apprentissage du lexique lié au vélo, découverte de quelques notions liées au code de la route, contrôle de son engin et respect des autres. C’est avec bonheur que les enfants retrouvent Patrick et exercent leurs talents sur des parcours adaptés et diversifiés qui se complexifient chaque semaine.

Voici quelques photos de nos premières séances…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Carnet de voyage à Chalès

Suite au séjour à Nouan le Fuzelier, au domaine de Chalès, les enfants ont travaillé sur la réalisation d’un carnet de voyage retraçant les deux jours au domaine de Chalès, au cœur de la Sologne. L’occasion de se remémorer un vécu commun, d’expliquer à ceux qui ne l’ont pas vécu les différents moments et surtout de mettre en valeur la parole des enfants et leur enthousiasme à l’idée de partager leurs aventures. Les élèves ont choisi les photos, réalisé la mise en page en choisissant les photos, la typographie ou  la couleur de l’écriture. En dictée à l’adulte, ils ont soumis leurs idées et les ont formulées de manière à être transcrites à l’écrit. Enfin, ils ont ajouté quelques bruitages pour rendre ce journal numérique plus vivant !

Voici le résultat transformé en vidéo pour une meilleure lecture.

Notre séjour à Chalès…

Les enfants l’attendaient, certains parents le redoutaient mais au final, ce séjour à Chalès fut une aventure inoubliable pour tous ! Plus qu’un grand discours, je vous laisse découvrir quelques photos en attendant de découvrir le carnet de voyage numérique que vos enfants finalisent…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rencontre avec Alain Crozon

Après plusieurs mois d’attente, de lectures d’albums devinettes et de travail pour préparer sa venue, les enfants ont enfin pu rencontrer Alain Crozon. C’est avec beaucoup de gentillesse qu’il a d’abord répondu à leurs questions lors d’une émission de radio qui s’est déroulée jeudi en fin d’après-midi .

Vendredi, il a fait découvrir son métier d’auteur illustrateur aux élèves de la classe en apportant des maquettes de ses albums. Il a raconté comment il collecte ses idées dans un petit carnet en réalisant des croquis. Il a aussi lu des histoires inédites et il s’est surtout prêté au jeu des enfants « Fenêtres sur l’Italie ». Ce fut un beau moment de partage !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pinocchio

Pinocchio, voilà un prénom qui rappelle à chacun une part de son enfance. Pour les plus jeunes, c’est surtout la version de Walt Disney qui surgit de la mémoire. En travaillant sur l’Italie, c’est l’occasion de faire découvrir aux enfants l’oeuvre de Collodi.

En effet, entre la version cinématographique et la version littéraire, les enfants perçoivent progressivement des différences, travaillent sur les personnages, les noms qui leur sont donnés, les aventures qui surviennent au pantin. Ils se construisent une image mentale des étapes du récit. A ce propos, les connaissances acquises prendront la forme d’une boîte à histoire qui, de façon plastique, devra rendre compte de ce conte italien.

En attendant cette réalisation, les enfants ont travaillé sur les différentes  écritures des noms des personnages, relevé un défi mathématique qui consistait à colorier le plus de Pinocchio possible à l’aide de quatre couleurs mais aussi à modeler le pantin, d’abord en pâte à modeler (version 2D) puis en argile avec la consigne qu’il puisse tenir debout ou assis. Voici quelques images relatant le parcours de cette semaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fenêtres sur l’Italie

Fenêtres sur l’Italie, voilà le nom du nouveau projet qui va animer notre classe jusqu’à la venue d’Alain Crozon le vendredi 13 avril. Mais qui est-il ? Pourquoi ce focus sur l’Italie ?

Dans un premier temps, nous profitons de la notoriété du Salon du livre pour développer le goût de « lire » chez les enfants en nous intéressant de plus près au travail de cet auteur. Ils l’ont d’ailleurs découvert dès le mois d’octobre avec un premier livre-devinette Trop peur et en décembre avec Vive Noël. Par demi-groupe, les élèves vont effectuer un travail d’enquête avec Sylvie, notre bibliothécaire documentaliste : biographie, livres écrits, personnages phares, thématiques, création de jeux de devinettes, d’association images / albums mais aussi la rédaction de questions pour une interview dans le studio presse situé dans l’amphithéâtre maternelle.

Dans un second temps, ce projet est prétexte au développement du langage. À la manière d’Alain Crozon, les enfants vont concevoir des devinettes (formulations écrites, sélection d’indices imagés et enregistrement des réponses en français et en italien) afin d’amener l’auteur à découvrir les symboles de l’Italie. Ce jeu prendra la forme de fenêtres créées plastiquement par les enfants et Marjorie.

Enfin, il s’agit d’une façon détournée de réinvestir les apprentissages que les enfants auront faits d’après les documents  fournis par Simon.  De manière à rendre ludique la présentation, ces fenêtres seront installées sur le mur du couloir afin que nos visiteurs puissent également jouer… Alors, patience !

 

Sous le soleil de l’Italie

Au retour des vacances, nous avons eu des nouvelles de notre ami Simon. Nous nous inquiétions déjà avant les vacances mais avec ce nouveau courrier, nous avons compris pourquoi.

Simon a participé aux plus grands carnavals du monde en février : celui de Guyane, de Rio mais aussi de Venise ! Il s’est même déguisé en Arlequin, le personnage choisi pour notre défilé.

En ce moment, il se trouve à Rome et pour découvrir l’Italie, il nous a envoyé des livres bilingues, des photos, une recette de pizza à la banane et au nutella et un CD de chansons et comptines. Nous allons pouvoir en apprendre davantage et nous servir de toutes ces informations pour préparer notre nouveau projet « Fenêtres sur l’Italie »….mais, ça, c’est un secret que nous allons partiellement vous exposer lors d’un prochain article…

La machine à calculer

Pendant toute cette période, les enfants ont appris à construire le nombre 6, non sans mal pour certains. Difficile en effet de comprendre ce principe de composition/décomposition. Manipulation d’objets, de construction de tours avec des cubes de deux couleurs, d’histoires inventées où chevaliers et princesses se cachaient dans le château…et aujourd’hui, est arrivée la machine à calculer ! Le principe, prendre des boules de deux couleurs dans des bacs, les passer dans un entonnoir magique et le résultat apparaît dans une rigole placée au-dessous. Un jeu  où les enfants se sont amusés à construire les nombres en observant le nombre de balles de chaque couleur avec grand plaisir et intérêt !

 

Le carnet de suivi des apprentissages

Au cycle 1, avec les nouveaux programmes de 2015, un nouvel outil, permettant d’assurer  le suivi des apprentissages et des progrès des élèves, a vu le jour : le carnet de suivi des apprentissages. 

Il a donc fallu déterminer le format que ce carnet de suivi des apprentissages pouvait prendre,  et réfléchir à un modèle facilement lisible par les enfants et les parents d’élèves.

Pour cette évaluation bienveillante, dans la note d’accompagnement, il était précisé :

  • « L’évaluation doit être conçue comme permettant de réguler les enseignements, de manière dynamique et positive. Elle est raisonnablement constitutive de la démarche d’enseignement, le temps consacré à l’évaluation ne devant pas amputer celui d’enseignement.
  • Le suivi des acquis doit permettre d’objectiver les progrès réalisés par chaque enfant, de donner à voir ses réussites : il convient de penser des critères, des observables raisonnables et pertinents.
  • Il doit également donner les moyens d’identifier des points d’alerte et de repérer des difficultés spécifiques, sans, bien sûr établir de « diagnostic ». »

A cette lecture, ma collègue et moi même avons tout de suite pensé aux ceintures de compétences. Ce dispositif est emprunté à la pédagogie institutionnelle.

Nous avons donc préparé pour nos élèves un livret contenant tous les items qui seraient travaillés sur les 3 années, voire 4 s’ils font une TPS, durant lesquelles ils seraient en maternelle (référentiel élaboré à partir des programmes de 2015 bien sûr). Ensuite, nous avons regroupé des items dans chaque ceinture (avec un niveau croissant comme au judo : jaune, orange, verte, bleue, marron, noire) en fonction de la complexité de notre programmation. Ce système était pour nous idéal pour permettre de valoriser les réussites et d’identifier les difficultés. L’élève pouvait aussi facilement identifier sa progression. Un même élève peut ainsi être ceinture bleue en phonologie et ceinture noire en formes et grandeurs. Pour personnaliser chacun des livrets une page compile les traces des élèves pour chaque domaine.

Capture d_écran 2018-02-10 à 23.24.11      Capture d_écran 2018-02-10 à 23.24.56   Capture d_écran 2018-02-10 à 23.25.26
         eveil et diversite linguistique               explorer le monde espace – numérique                     formes et grandeurs

Capture d_écran 2018-02-10 à 23.26.42     Capture d_écran 2018-02-10 à 23.26.08         Capture d_écran 2018-02-10 à 23.25.51

                  les nombres                                                       langage oral                                                             langage écrit

Capture d_écran 2018-02-10 à 23.26.56    Capture d_écran 2018-02-10 à 23.25.12         Capture d_écran 2018-02-10 à 23.24.38

                phonologie                                                    explorer le monde temps                                  explorer le monde espace

Septembre 2016, changement d’école, notre livret ne fait pas l’unanimité au sein de l’équipe pédagogique, les enseignantes souhaitant éviter les ceintures. Nous voilà donc reparties en quête d’une nouvelle formule. Nous décidons alors de nous lancer avec les excellentes applications de monsieur Emmanuel Crombez : « Je Valide » et « PhotoBook ».

C’est une solution idéale pour personnaliser le parcours de chaque élève, c’est aussi un gain de temps, et cela permet d’économiser du papier. Mais, ces applications n’étant disponibles que sur iPad, nous avons été vite confrontées au problème du matériel pour l’ensemble des collègues. Nous avons donc créé un nouveau livret à l’aide des items créés sur notre application « je valide ». Exit l’économie de papier, mais nous avions tous les mêmes items. Sur l’application « je valide », les élèves peuvent suivre leur progression avec l’éclosion d’un oeuf, sur la version papier nous avons donc souhaité que les élèves puissent suivre leur progression aussi à l’aide d’un chemin sur lequel l’élève grandit. En voici quelques exemples.

Capture d_écran 2018-02-10 à 23.57.19            Capture d_écran 2018-02-10 à 23.57.48

                                      Activité artistique                                                                                                  activité physique

Capture d_écran 2018-02-10 à 23.58.29         Capture d_écran 2018-02-10 à 23.58.51

                                           La matière                                                                                                            Le vivant

Septembre 2017, devant le temps conséquent passé à remplir les livrets avec les élèves, nos collègues ont décidé de se pencher sur une solution numérique. Nous avons donc testé Edumoov. En effet, Edumoov est un outil destiné aux enseignants du primaire qui permet de générer des livrets scolaires numériques en toute simplicité. Conçu par un enseignant, ce système est déjà utilisé par de nombreux collègues de l’élémentaire mais il est maintenant aussi possible de générer des livrets pour la maternelle. A suivre…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑