Pinocchio, voilà un prénom qui rappelle à chacun une part de son enfance. Pour les plus jeunes, c’est surtout la version de Walt Disney qui surgit de la mémoire. En travaillant sur l’Italie, c’est l’occasion de faire découvrir aux enfants l’oeuvre de Collodi.

En effet, entre la version cinématographique et la version littéraire, les enfants perçoivent progressivement des différences, travaillent sur les personnages, les noms qui leur sont donnés, les aventures qui surviennent au pantin. Ils se construisent une image mentale des étapes du récit. A ce propos, les connaissances acquises prendront la forme d’une boîte à histoire qui, de façon plastique, devra rendre compte de ce conte italien.

En attendant cette réalisation, les enfants ont travaillé sur les différentes  écritures des noms des personnages, relevé un défi mathématique qui consistait à colorier le plus de Pinocchio possible à l’aide de quatre couleurs mais aussi à modeler le pantin, d’abord en pâte à modeler (version 2D) puis en argile avec la consigne qu’il puisse tenir debout ou assis. Voici quelques images relatant le parcours de cette semaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités