Pour cette saison 2016, nous avons été transportés sous les tropiques.

Les petits étaient déguisés en Jwé Farin. Personnage traditionnel du carnaval guyanais, il est habillé de blanc, d’une coiffe sous forme de long cornet multicolore et d’un tablier avec une grande poche ventrale contenant de la farine. Il rappelle à tous un métier traditionnel : le boulanger. La tradition veut que les enfants jouent avec lui, et en réponse le jwé farin les enfarine.

IMG_7539.JPG

Les moyens, grands et CP avaient choisi de revêtir le costume d’animaux tropicaux.

Les morphos, ces papillons, qui vivent dans les forêts tropicales d’Amérique centrale et du sud, étonnent par leur couleur d’un bleu metallique sur leurs ailes.

 Les aras, ces perroquets portent un plumage vivement coloré, généralement à dominante rouge ou verte, une longue queue et un bec puissant. Ils vivent en Amérique centrale.

IMG_7532.JPG

Enfin nous avions un dragon. En effet, dans le carnaval guyanais, la communauté asiatique participe également aux défilés en apportant sa touche caractéristique, avec des dragons.

IMG_7529.JPG

Les enfants ont défilé au rythme des percussions du groupe de musique de monsieur Fimiez. Un grand merci à eux, car leur groupe a donné une autre dimension à ce spectacle.

Enfin, vous aurez certainement remarqué deux personnages étranges au milieu du défilé. IMG_7543.JPG

Ce sont des touloulous. C’est une dame habillée de manière élégante de la tête aux pieds. Elle porte un jupon, une cagoule, un loup et des longs gants, afin que l’on ne voie pas un centimètre de peau. Le but est que la femme se déguisant en touloulou ne soit pas reconnue. Elle défile dans la rue mais elle participe aussi aux bals masqués. Elle représente les femmes bourgeoises des XVIIIe et XIXe siècles.

Retrouvez la vidéo :

http://www.magisto.com/embed/L1ASPgMTSz9hXh5iCzE?l=vem&o=w&c=b

Publicités