La question, qui revient le plus souvent quand on parle de l’introduction du numérique dans les classes, est « Mais ça doit changer vos pratiques, non? »

Effectivement, je n’enseigne plus de la même manière. Même s’il n’existe pas une façon d’enseigner mais plusieurs, l’introduction du numérique dans la classe entraîne forcément des changements de pratiques. L’enseignant n’est plus le seul détenteur du savoir et doit apprendre à se décentrer. Désormais, le savoir est accessible à tous, reste à apprendre comment se l’approprier. L’enseignant est donc là pour accompagner ses élèves.

Le numérique n’est pas une baguette magique qui va régler tous les problèmes de votre classe. Il faut l’utiliser de manière appropriée, et la première question à se poser est : « Est ce que cela apporte une plus value à mon enseignement? »

Lors de l’intégration du numérique dans votre enseignement, il  faut garder en tête le modèle SAMR, Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition, de Ruben Puentedura. Ce modèle utilise la technologie pour centrer l’enseignement sur l’élève. L’objectif principal est d’engager l’élève dans son apprentissage afin qu’il soit signifiant.

samr-stasse

Mais pour mieux comprendre, je vous propose cette vidéo de la webtv de l’enseignement supérieur et de la recherche, réalisée à l’occasion des journées de l’innovation normandes le 29 et 30 mars 2016. Pour cette conférence,

« L’école » dans une société numérique ! Et si on parlait d’apprentissage ?

ils ont invité, Marcel Lebrun, Professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain, Belgique

http://www.canal-u.tv/video/centre_d_enseignement_multimedia_universitaire_c_e_m_u/embed.1/05_l_ecole_dans_une_societe_numerique_et_si_on_parlait_d_apprentissage_jipn_2016.21142?width=100%&height=100%

Advertisements